Archives de Tag: apprentissage

À votre libre interprétation…

Ma fille n’étant pas un sujet scientifique, aujourd’hui je me retiens de toute analyse sur ces petites phrases prononcées un jour ou un autre. Pour moi ce sont tout simplement des perles que je veux garder par écrit…

« demain, demain, demain, j’en ai marre tous les jours c’est demain! »

on joue aux cartes à la bataille « là je gagne parce que la glace est plus forte que le roi »

La voisine  » a donde vas, al cole? » « …… » y cuantos añitos tienes? « …… »
Je luis dis « Iloane tu dois répondre, c’est la voisine on la connait, pourquoi tu ne lui as pas parlé? »
Iloane:  » mais c’est parce que j’avais plus de pile ! »

« maman je peux mettre un pantalon à manches courtes? »

« qu’est-ce qui s’est-il passé? » « qu’est-ce qui se passe-t-il? »  » qu’est-ce que tu en penses-tu? »

à la télé « Bien, victoria, victoria, ha ganado! »  « Papa…ayer y hoy ha ganado Victoria…el mismo! »

on croise le voisin et son chien, je dis « c’est un berger allemand »  » ah bon et il parle quoi? »

on s’amuse sur le trottoir je dis « saute… jump…,  en allemand et en italien je ne sais pas comment on dit saute », Iloane: « en italien c’est jumpina »

« je t’aime fort »  « moi je t’aime encore plus, tu sais combien je te veux? je te veux 50-20! »

« tout le monde assisez-vous »

etc.etc. moi qui aime les mots, elle me les fait aimer encore plus…!

Publicités

Mots d’enfant (bilingue)…j’adore!

J’ai toujours aimé lire ou écouter les « mots d’enfants ».
Comme tout enfant (mono, bi, tri, multi..lingue), à 3 ans et demi, Iloane me régale donc avec ces petites phrases qui me prouvent chaque jour qu’un enfant possède (ou acquiert très très très vite..) une aptitude à la grammaire indéniable. Après le gérondif, elle me démontre une utilisation parfaite du passé, elle invente les mots qu’elle ne connaît pas en y mettant la marque de la langue… et elle invente des mots tout simplement très rigolos !

C’est difficile à décrire, à retranscrire, à partager (surtout avec des non-bilingues) et bien sûr son langage évolue si vite que je n’ai pas le temps de l’analyser, ni même de noter tous les exemples, mais j’adore!

Dans la salle de bains, elle se lave les dents « ça pique…et toi ça y est t’as lavé les dents? » je réponds « oui ça y est » et elle dit « et ça piquait? »
Elle joue avec son bébé, le met au sein et dit « bébé tu veux prendre mon VTT.. » (téter…!)
Je me maquille : « Maman pourquoi tu peins tes yeux? »
Elle essaye d’enlever son blouson « Maman j’arrive pas à désattacher »
Au dodo, je lui demande : »à 4 ans tu vas la mettre où la tétine? », elle répond « bah là, mais à 3 ans la tétine oui… (elle montre 4 et 5 avec ses doigts) mais à dix-quarante-sept non! »
Elle joue à la pâte à modeler « maman c’est trop dur pour la pastaler » (« aplastar » en espagnol =appuyer, aplatir)
« maman qu’est-ce qui touche demain à l’école? » (« que toca? » en espagnol= « c’est le tour de quoi(comme goûter))

etc etc…..

J’en profite pour partager cet article- témoignage intéressant d’une multilingue sur la relation entre la langue et la personnalité…

http://www.rue89.com/2013/11/12/parle-quatre-langues-ai-quatre-personnalites-differentes-247421

 

À l’école!

À 3 ans en Espagne, on commence l’école. Iloane a donc fait sa rentrée en ce mois de Septembre 2013.
Nouvelle étape qui ne m’enchante pas dans ma vie de maman de petite bilingue… à partir de maintenant, Iloane passera entre 6 à 7 heures par jour dans un environnement totalement espagnol et commencera tous ses apprentissages (lire, compter, décrire, chanter…..etc) dans la langue espagnole. Même si Iloane est allée à la crèche, je sais que l’école change beaucoup de choses, je le vois dans d’autres familles bilingues qui ont maintenu le bilinguisme intact jusqu’à l’entrée à l’école puis qui n’ont pas réussi à le maintenir.
Iloane m’a rassuré dès le premier jour en me chantant une chanson apprise le matin même. Elle me l’a directement traduit, elle m’a montré les gestes et a « inventé » la chanson en français: « je ai une main, je ai une autre main.., je ai 2 mains… » tout en mettant le même nombre de syllabes qu’en espagnol (d’où le « je ai »). Elle m’a épaté car même moi, souvent j’ai du mal à raconter en français quelque chose que j’ai vécu en espagnol !
Elle m’a raconté d’autres chansons, en traduisant (la chanson d’un petit oiseau, un garçon le prend dans ses bras…etc) et tout le reste de ses matinées en français sans aucun souci.

Pourvu que ça dure!

Vacances de bilingue

En vacances en France, Iloane épate sans s’en rendre compte. Elle manie parfaitement ses deux langues. Elle s’adresse à papa en espagnol comme d’habitude et à tout le monde autour en français. Naturellement, elle refuse de parler espagnol quand quelqu’un d’autre le lui demande. Elle joue sans difficulté avec d’autres enfants français même si habituellement le contact avec d’autres enfants est espagnol (crèche+parc en Espagne).
Elle dit maintenant parfois « non maman, parle en français » en s’énervant quand je tente de lui raconter une histoire en anglais.
Lorsque quelqu’un lui demande son âge, Iloane répond « comme ça » en faisant 3 avec ses doigts comme maman puis « et comme ça » en faisant 3 avec ses doigts comme papa le fait… car même le gestuel est bilingue….

Enfant bilingue à 3 ans.

Franchement elle m’épate! normale c’est ma fille vous me direz! j’aimerais des avis de spécialistes en linguistique pour comprendre parfois! en tout cas, c’est souvent rigolo en + d’être épatant!

Hier en sortant de l’ascenseur, Iloane dit: « au revoir petite censeur » …mais oui bien sûr « la censeur » tout comme pour manger elle utilise « la ssiette ».

D’ailleurs mes élèves enfants avec qui je n’utilise quasiment que l’oral ont le même problème avec « l’ananas » qui va toujours dans la colonne des féminins bien sûr! (miam la nanasse!).

et pour rester sur l’apostrophe..une phrase que dit souvent Iloane est « maman regarde je vais t’enseigner » (enseñar = montrer)…comment fait-elle pour savoir qu’on apostrophe?? pourquoi ne dit-elle pas « je vais te enseigner »??

ah notre bel apostophe français…!

et toujours de belles perles d’enfant bilingue:

« happy versaire to you » (presque trilingue même!!)

« el ballone que papa me ha donado »  ballon devrait être « pelota » et « donado » devrait être « dado » mais elle a « espagnolisé » en prononçant un « one » à la fin de ballon et la marque du participe passé espagnol au verbe français « donner »!

à son nounours: « je t’aime beaucoup mon chéri » alors que je dis toujours je t’aime fort ou très fort », mais papa dit « te quiero mucho » et mucho c’est beaucoup….alors oui c’est logique!

Rien à voir avec le bilinguisme mais hier, nous sommes dans la voiture, je fais le tour du rond-point pour prendre notre rue.
Iloane: « Mais maman pourquoi tu fais du tourniquet?… »
J’adore!

Mots inventés et grammaire d’enfant bilingue

Comme tous les enfants de cet âge, Iloane nous amuse avec ses inventions langagières. Pas toujours facile de distinguer les erreurs spécifiques au bilinguisme. Mais pour moi elle est la reine des faux-amis français-espagnols…, en voici quelques exemples.

Mots espagnols transformés en français:

– chocado= cogné: ilo dit: « Je m’ai choqué  »
– chupado=léché: « le petit chien il m’a choupé »
– me tumbo= je m’allonge:  » je me toumbe la dans le lit »
– enseñar=montrer:  » « regarde maman, je vais t’enseigner »
– pillar= rattraper : « maman, on va te piller »
– falta= manque : « il falte un »

Mots français transformés en espagnol:

– Ilo dit à son papa « bebe ha hecho betiso » (=bébé a fait des bêtises)
– « papa, estoy habillando » (je suis en train de m’habiller)
-« voy a coiffarte papa » (je vais te coiffer papa)
– « bebe me ha tapado » (bébé m’a tapé)

Et puis des choses rigolotes que je qualifie plutôt d’erreurs franco-françaises…: « je l’ai prendé, je vais peinter, je vais ménager, je vais dire que je ménage », et des traductions si logiques…: va demander à papa si les croissants sont gros…. « papa los croassaness.. » « maman, ils sont petits les croissants »..etc.etc.

Ce qui nous épate c’est évidemment ce que j’appellerai son « aptitude grammaticale »,  puisqu’on peut voir par ces quelques exemples qu’Iloane a tout à fait compris par exemple qu’en français le son « é » est la marque du passé ou de l’infinitif, mais non du présent, alors qu’en espagnol si elle veut parler au passé elle a bien compris qu’il fallait ajouter « ado ou ato ». Elle forme même le gérondif espagnol sur un verbe français!! (« habillando »). Si je compare à certains élèves, franchement elle m’ÉPATE..! (et puis c’est ma fille alors évidemment..!)

 

Iloane continue à grands pas son apprentissage dans les 2 langues avec de plus en plus de phrases amusantes dont voici quelques exemples:

Maman: « Ils sont où tes chaussons? » Ilo: « dans ma chambre non…dans la salle d’attente » (= le salon!)

Ilo à Papa:  » es una grande pared para cognarnos » (encore une preuve de son habilité grammaticale… nous cognerdevient cognarnos)

Ilo: « Maman y a des miettes. papa hay miettas »

Ilo. « Maman, tu me fais des grimaces » (=massages/guilis!)

Ilo joue avec bébé et le met sur le pot: « dis don, dis don bébé, allez la colilla abajo…anda.. ya esta, ça y est…maman regarde il a fait pipi et caca » ce qu’elle a entendu en espagnol à la crèche reste en espagnol, le reste en français car à ce moment là elle est avec moi et elle joue en français.

 

Il y a quelques jours, à presque 3 ans, Iloane m’a démontré qu’elle faisait déjà la différence entre indicatif et subjonctif! En jouant elle a dit à son bébé « bébé je veux pas que tu fasses du bruit » et 2 minutes après « bébé, il faut pas faire du bruit.. » Mes élèves vont être jaloux….!

Iloane continue à progresser, elle ne me parle jamais en espagnol, sauf quelques rares fois pour jouer mais c’est vraiment un jeu, elle pouffe de rire dès que je lui réponds. Par contre elle parle parfois à Papa en français, quand je lui dis « appelle papa, dis lui de venir voir » ou quelque chose comme ça. Mais dès que papa lui parle , elle passe vite à l’espagnol. Il est aussi très rare qu’elle utilise un mot espagnol dans une phrase en français. Elle a plutôt tendance à transformer les mots en y mettant les conjugaisons, les terminaisons correspondantes à la langue qu’elle utilise (« papa me ouvras, je vais te pisser » (pisar =marcher sur les pieds, l’ombre !!). « je peux saquer tout maman » (=sacar=sortir), « abuela quiero boulettas » « papa quiero apuyar » « papa hay miettas »
Si elle ne connait pas le mot, elle s’explique d’une autre manière. Aujourd’hui, j’ai entendu papa lui dire d’aller me demander « un trapo » (un chiffon) et je savais que vu le contexte elle n’allait pas savoir me demander. elle est venue et m’a dit « maman euh…je veux…euh euh …essuyer…euh…essuyer le tableau euh…un petit…euh » j’ai dit « tu veux un chiffon pour essuyer et là elle a répété « un chiffon oui ».

Je remarque qu’Iloane met presque toujours dans ses phrases « papa » ou « maman », est-ce pour annoncer à qui elle va parler et dans quelle langue où les enfants monolingues font-ils exactement la même chose??

Ma petite bilingue distingue ses 2 langues

À 2 ans et presque 8 mois la nouvelle petite phrase d’Iloane est « toi tu savais pas maman » ou « papa y savait pas » ou « papa /mama no sabe« . Son « savais  » signifie « sais » au présent, erreur certainement dûe au « sabe » español.

Elle me le dit quand je lui dis des mots en espagnol. Par exemple: elle fait de la pâte à modeler avec papa, j’arrive « qu’est-ce que tu fais? ah c’est un schtroumpf? » ilo répond « non un pitufito gigante » je répète « ah un pitufito gigante » elle rigole et dit « toi tu savais pas » je dis « ah bon maman elle sait pas parler comme ça? » elle répond « non c’est que moi et papa« .

Nous remarquons de plus en plus qu’elle sait parfaitement qu’il existe 2 langues dans sa vie, voire 3 puisque quand je lui dis quelques mots en anglais elle sait bien aujourd’hui me répondre par tous les petits mots anglais qu’elle connait avec moi. Par exemple je lui dis souvent au moment de partir « let’s go », et maintenant elle me répond « let’s go » puis ajoute « crocodile » (prononcé à l’anglaise car je luis dis parfois « see you in a while crocodile ») puis elle ajoute « my friend…ok… ».

En ce qui concerne l’espagnol et le français, il arrive souvent qu’elle ajoute un « o », un « a » ou un « s » à un mot français. Elle ne le fait que pendant un temps très court car dès qu’elle connait le mot en espagnol elle l’utilise correctement. Par exemple après son premier bain à la piscine balnéo, je lui dis « tu vas raconter à papa que l’eau était chaude, qu’il y avait des bulles… » papa arrive et elle lui dit « papa a la piscina habia boulas« . idem pour le mot « pâte à sel » qu’elle répète immédiatement à papa à sa manière « papa a jugar con la patasela« .

De plus en plus de perles dans ses mots d’enfant bilingue….difficile à répertorier et à faire comprendre à des non-bilingues… difficile aussi de distinguer les erreurs dûes au bilinguisme de celles que tous les enfants unilingues font (même si la plupart sont  typiques des « faux-amis » espagnols-français).

Voici juste quelques exemples « maman, je vais te piller (de pillar=attraper) » , un serpane (pour dire serpent à papa), « c’est mon le lit », « c’est ta tienne », « il est où mon léphone », « c’est ma ssiette, ma petite ssiette »(pour assiette) « tu me t’aides », « je m’ai manché » (manchar=tâcher,salir), je me toumbe (tumbar=s’allonger), « je vais m’assiser », « je m’ai mordu », je m’ai tombé »….