Archives de Catégorie: De 1 à 2 ans

21 à 23 mois

On pourrait dire qu’Iloane utilise les langues sans explication « logique » pour nous adultes ex-monolingues. Par exemple , parfois elle me demande ses « zapatillas » et une heure après ses « chaussons ». Il y a quelques semaines elle demandait toujours du « queso » et depuis quelques jours elle dit toujours « momage » que ce soit à papa ou à moi.

Je suis pourtant persuadée qu’elle a sa propre logique au niveau de la production des mots, tout comme elle a une belle « logique » dans la compréhension…par exemple quand en la déshabillant, je lui dis « maman a préparé un bain avec de la mousse aujourd’hui, y a plein de mousse dans le bain tu vas voir.. » et là Iloane me dit « mouch, mouch, cola » (bien sûr Iloane pense à cette bonne mousse au chocolat préparée ensemble il y a un mois!).

En tout cas, les mots fusent dans les 2 langues, plutôt en espagnol dans ses monologues en jouant « esto, este, aqui, casita, quito, mira (sans rouler le R, elle prononce « mila »), adios, hola, luz, silla, coche… » et plutôt en français pour les activités « manger, couche, chaud, parti, mettre, peux pas, pas place, manteau, cola…« .

Comme tous les parents, nous comprenons son langage et ses demandes qui peuvent déconcerter d’autres personnes non à cause de la langue, mais plus à cause du langage qu’elle forme. « ayou » c’est la chanson « someone like you » qu’elle aime écouter, « patito » ce sont les petits oiseaux (pajaritos en espagnol) « baouain » c’est la chanson du papa pingouin, et les « colili » sont les crocodiles! quasiment impossible à comprendre pour un non-initié!

La prononciation semble être celle d’un petit français + d’un petit espagnol de son âge. Les sons qu’elle met du temps à acquérir sont les mêmes que ceux des enfants de son âge, le « R » roulé en espagnol, le « S » français, mais ce n’est pas le plus facile à étudier…. Cette semaine j’ai réalisé qu’elle m’appelait « mama » à l’espagnol malgré sa belle capacité à prononcer la nasale « an » quand elle me demande le « maman » qui n’est autre que le médicament si bon à la fraise!

 

Comme tous les enfants de son âge qui commencent à parler, Iloane apprend chaque jour de nouveaux mots, dans une langue ou dans l’autre. Elle répète toujours énormément, assimile rapidement, nous surprend souvent et se souvient même parfois de mots qu’elle a appris plusieurs jours auparavant. on remarque de plus en plus de phrases (ex: »pas de place maman« , « bébé a le lit dodo« avec souvent des mélanges des 2 langues car elle a toujours ses mots préférés dans chaque langue, ce qui donne des phrases comme « elle est où agua? » et très souvent des réponses en français à des questions en espagnol ou l’inverse: « donde está el gato? » « il est là » ou « tu as combien de pieds? » « dos tres dos » ou le tout récent « tu as quel âge? » « azul » .

 

Nous avons passé une semaine en France, elle n’a pas vraiment changé sa façon de fonctionner et utilisait toujours ses mots espagnols même avec papitou et maminou qui ont appris un peu d’espagnol (« aqui, caido, agua, esto » etc.). par contre depuis notre retour je remarque quelques changements, par exemple elle dit souvent « elle est là » au lieu de « aqui » même si on lui pose la question en espagnol. Aujourd’hui (+ d’une semaine après notre retour de France) elle m’a dit « tchin » en faisant le geste avec son verre. Je suis surprise et je lui dis « qui t’a appris à faire tchin? » elle me répond « papitou! ».

Souvent Iloane prend son téléphone ou des jouets qui pour elle ressemble à un téléphone et dit « tati, allo, lucas, mégane, allo maminou, papitou il est où?… »

 

Pour apprendre de nouveaux mots, Iloane utilise tout simplement nos questions. Elle comprend d’abord par l’intonation qu’on lui pose une question et qu’on attend donc quelque chose d’elle , ce quelque chose étant généralement un mot qu’elle connait déjà. « comment tu t’appelles? » ilo , « tu as quel âge? » dos C’est un seul mot dans la question qui amène sa réponse. Par exemple aux questions « qui va à la crèche avec toi? » elle répond matteo « qui va venir cet après-midi? matteo , « on va aller voir qui en vacances? matteo. Dans toutes ces questions l’élément déclencheur est qui et la réponse à qui est matteo. Puis, à la 2eme question on lui dit 2 ou 3 fois la réponse qu’on attendait d’elle: « non c’est pas matteo qui vient cet après-midi, c’est laura » et l’élément déclencheur change alors de qui à après-midi et toute question avec le mot après-midi déclenche la réponse « laura » jusqu’au prochain changement et ainsi de suite. C’est en fait un fonctionnement très simple et évident mais difficile à décrire.

Si elle ne connait pas la réponse , Iloane dit toujours la dernière « réponse apprise » ou bien la réponse qu’elle connait à la question la plus semblable (par exemple « pourquoi tu as fait ça? » ilo car elle est habituée à la question « qui a fait ça? » ilo) jusqu’a ce qu’elle comprenne le nouveau mot déclencheur.

Par contre pour les questions qu’elle connait bien. l’élément déclencheur devient alors minime mais elle le distingue et connait les différentes réponses. Par exemple « comment tu t‘appelles » ilo et « comment je m‘appelle? » mama et « comment il s’appelle? » bébé.

Bien sûr, comme tous les enfants Iloane écoute et entend beaucoup plus qu’on ne le croit. En voici la preuve: je suis dans la salle de bains, Iloane dans le salon. Elle m’appelle « mamamama« . Comme je ne réponds pas, elle appelle plus fort puis tout à coup j’entends « anita, anita, anita« . Je suis très surprise car je ne lui ai jamais dit mon prénom et papa me m’appelle jamais par mon prénom non plus. Elle a donc déduit toute seule après avoir entendu les amis et la famille (on revient d’une semaine de vacances). Elle disait déjà « papa loulou » depuis plusieurs mois par simple imitation de maman, mais là elle a fait un pas de plus vers la déduction.

20 mois- explosion lexicale

Après 2 semaines de vacances en France, on pourrait s’attendre à une explosion lexicale en français, mais Iloane continue à utiliser de nouveaux mots dans les 2 langues. Pendant les vacances par exemple, elle utilise beaucoup « más » (encore) alors que jusqu’ici elle utilisait toujours « encore ». Elle fait aussi parfois de petites phrases comme « mama, mira » (maman regarde).

Elle répète toujours énormément et s’approprie les mots avec une facilité impressionnante. Une fois qu’elle utilise le mot par elle-même. elle l’utilise toujours dans la même langue, même si elle le répète sans problème dans l’autre langue.

Exemple :

Iloane à maman:  » chat , e chat « 

Maman à Iloane: « oui c’est un chat, un petit chat… »

Iloane: « papa, papa « 

Maman: « tu le montres à papa le chat…? »

Iloane à papa  » papa, chat, chat »

Papa à Iloane « oh el gatito, si mira el gatito »

Iloane: « gatito, gatito »

Maman: « et comment il fait le chat?

Iloane: « miaou.. »

 

En 15 jours, Iloane a appris de nombreux mots comme:

en français langue 1: poule, papillon, vautour, loup, couche, neige, lit, poche, met (mettre), atach (l’écharpe), bonnet, babou (on va où), vache, popé (poupée), youyouille (yaourt!), loulou.

en espagnol langue 1: potos(fotos, photos), apatillas (chaussons), la luz (la lumière), que es eso?(qu’est-ce que c’est), ven ven (viens), mira(regarde), patatas (frites, pâtes), culo (fesses), queso (fromage), más(encore).

 

Et Iloane dit maintenant son prénom, enfin son raccourci plus facile. En espagne les diminutifs sont très utilisés et un prénom de + de 2 syllabes est aussitôt réduit, à la crèche Iloane est donc : « Ilo« .

On l’entend parfois dans ses jeux dire « papa, maman, Ilo ». Elle nous désigne aussi en disant papa, maman, puis rigole et dit Ilo. Et quand on lui demande « comment tu t’appelles? elle dit « Ilo ».

 

A presque 20 mois, le jeu le plus amusant pour Iloane est bien sur, se cacher ou découvrir papa ou maman qui sont cachés et elle a très vite utilisé le mot « cache » qu’elle répète en rigolant, en se mettant sous la serviette ou en attendant que papa se cache derrière la porte.

Maintenant l’évolution est tellement rapide et les mots apparaissent si vite qu’il est difficile de les relever un par un. Ce qui est sûr c’est qu’Iloane n’a aucun « retard » pour le moment au niveau du langage. Comme tout enfant, elle comprend, puis répète en contexte, avant de s’approprier le mot et de l’utiliser.

Les phrases commencent à apparaitre mais seulement 2 mots (sujet+action: « nounours dodo » ou appel+verbe : « maman mira » =maman regarde ou « papa cache« ).

Pour l’instant, toujours pas de distinction, elle me parle espagnol autant qu’elle parle français à papa, en tout cas à la maison qui est un lieu disons 70% français (maman, papa avec maman, télé, téléphone, chansons…). Par contre à la crèche (100% espagnol: copains, activités,repas, autres parents etc..) elle utilise surtout l’espagnol.

 

Iloane sait de mieux en mieux se faire comprendre avec des petites phrases de 2 ou 3 mots comme cette semaine, un matin (à 5h) après avoir bu le mini biberon à la vanille que j’avais préparé en pensant que ce serait suffisant pour tenir jusqu’au petit-déj… notre gourmande me le tend et me dit « oto bibi cola » (un autre bibi au chocolat)….

A 20 mois et une semaine, il est arrivé 2 fois qu’Iloane change de langue pour obtenir ce qu’elle souhaite.

La première fois à table, elle me demande « queso, queso » je lui dis « non, tu en as assez mangé, non », alors elle me regarde et me dit « momage, momage » . Jusque là elle ne faisait que répéter le mot fromage, cette fois l’a t-elle utilisé pour essayer de m’amadouer? ou en pensant que je ne comprenais pas ce qu’elle voulait??

Le lendemain, elle se réveille de la sieste. Papa va la voir et lui dit qu’elle peut continuer à dormir, que sa sieste a été courte. Elle lui dit « chausson chausson » pour dire qu’elle veut se lever, papa ne répond pas alors elle dit « apatillas, apatillas« .

18 à 19 mois

Iloane distingue maintenant au revoir et à tout-à l’heure, elle dit un bel « a tototo » quand on part sans mettre de manteau par exemple et qu’elle sait qu’on revient tout de suite.

Quand elle a fini de manger ou de dormir elle dit « a y est » .

Elle fait le bruit de certains animaux, le chat, la vache, le chien et surtout les oiseaux qui en espagnol font « pio pio pio« .

Après 4 jours chez les grands-parents espagnols (Abuela, Abuelo, Manolo, Celeste), Iloane utilise de nouveaux mots espagnols surtout : « sucio ((=sale) car elle a eu un jouet balai-serpilliere), tortillatéléabu (pour appeler abuela (=mamie), eeste (celeste), lolo (manolo), elo (abuelo), eco (nom du chien), mouche.

Les mots qu’elle dit en français , elle continue à les dire en français. D’ailleurs les espagnols entendent eux des mots espagnols ! par exemple elle joue et dit « pas la » , pour moi elle cherche quelque chose, d’ailleurs elle fait le geste, eux comprennent « hola » ou alors « vaya ». Lorsqu’elle dit « encore », ils entendent « otro » qui effectivement a le même sens. C’est en fait le contexte, le nombre de syllabes et le son des voyelles qui permet la compréhension, et comme elle répète beaucoup, elle s’adapte à la personne qui joue avec elle. Cela ne pose pas de problème de compréhension, sauf parfois (mais surtout avec les voisins ou cousins éloignés qui ne la voient que quelques minutes dans la journée) lorsqu’Iloane joue et parle en jouant, les gens me demandent ce qu’elle dit en pensant qu’elle a dit un mot français qu’ils ne comprennent pas alors que c’est simplement son langage d’enfant qui, souvent, n’est ni français ni espagnol !

Cette semaine, un matin, on se prépare pour aller à la crèche, je mets un peu trop de temps d’après Iloane, qui, après avoir mis son bonnet, me dit « vamos, vamos » (on y va) sur un ton très impatient. Elle l’avait déjà répété avec papa, mais c’est la première fois qu’elle me le dit d’elle-même.

Elle dit aussi maintenant « maison« , quand elle se lève et veut que je construise la maison avec les carrés de mousse, « nez » en me montrant le bébé pour lui nettoyer le nez, « bonjour » en serrant la main de son nounours et « manger »quand elle joue avec son bébé et la cuillère.

Elle m’a aussi surpris en disant « bulle« (prononcé boule car il semble qu’elle ne prononce pas le son »u » pour le moment, son qui n’existe pas en espagnol) en remarquant le petit tube à bulles qu’elle n’avait pas vu depuis ni-novembre!

On distingue maintenant quelques « phrases » toujours en espagnol: « que es esto? » (c’est quoi ça?) et « aqui esta! » (ìl est là) très souvent en jouant dès qu’elle trouve ou retrouve un objet.

16 à 18 mois

Iloane répète de plus en plus de mots (« cochon, carla, crèche etc.) et produit directement les mots suivants :

« gâteau » en montrant le placard, « bibi » quand elle veut le biberon, « vélo » dès qu’elle voit un vélo ou son casque, ou le siège vélo, « dodo » quand elle est fatigué, « calo » ou « cocho » quand on sort une tablette de chocolat, « chat » pour tous les animaux, « pipi » ou « caca » quand on change la couche, « coucou » quand elle se cache, « esto » (=ça) pour montrer quelque chose qu’elle veut, « tete » (=la tétine), « hola » quand on arrive, « apato » =(pour zapato=chaussure), « papa » et enfin de plus en plus « maman ».

Elle commence à dire « ayo » pour « adiós » mais toujours suivi ou précédé de « au revoir ».

On remarque une différence d’intonation flagrante entre son « au revoir » français sur un ton sérieux avec une voix grave et son « hola » sur un ton très enjoué avec une petite voix aigue et forte.

Elle répond maintenant « si » (=oui) avec un sss  et « non » prononcé avec les nasales « nan » ou « non », sons qui n’existent pas en espagnol.

Elle dit aussi bien sûr des mots que je n’arrive pas à identifier comme « chopa » ou « copacho »…

 

Iloane répète beaucoup mais elle a sa propre liste de mots qu’elle utilise bien dans leur contexte.

Elle a ses mots en espagnol et ses mots en français.

D’elle même (sans la faire répéter):

En français elle dit :

« au revoir, non, cola (« chocolat»), chat, ballon, encore, banane, chaud, dodo, vélo, gâteau, bateau, chosso(=chaussons-chaussures), allo, coucou, lapin, nounours, pas là, cochon, doudou, parti, merci (« èssi »), cassé, bébé, bibi (biberon), pipi, caca, papa, maman, tatie, ka (Lucas) »

En espagnol elle dit :

«hola, agua, si, zapato, adiós, mano, este, esto, aquí, tete, casco, si, pato, bibi, bebe, pipi, caca, papa, mama, se kalo (se ha caído, se acabo), Vane (Vanesa), Carla, ya esta».

 

Elle utilise ses mots toujours dans la même langue quel que soit le lieu, la personne ou le contexte. Elle répond par exemple « aqui » en espagnol à ma question « elle est où… ? » ou « chat » à papa qui dit « mira el gato ».

Sauf « au revoir-adios », depuis ses 15 mois elle utilise « au revoir » puis à 16 mois « adios » puis les 2, puis l’un ou l’autre mais indépendamment de la personne à qui elle le dit.

L’autre mot qu’elle utilise dans les 2 langues est « chaussure-zapato ». au début elle disait toujours chaussure, puis un jour elle a dit « zapato », puis elle a utilisé les 2 , puis utilise l’un ou l’autre mais elle peut dire zapato avec moi et chaussure avec papa ou le contraire.

14 à 16 mois

Iloane parle beaucoup et fort, plus fort que les bébés français d’après la famille française, notamment tatie qui travaille en crèche et trouve le timbre de voix d’Iloane plutôt élevé.

On sent qu’elle essaye de faire des phrases, de dire des choses. Par exemple si elle tombe ou elle se cogne, elle nous montre avec des gestes ce qui s’est passé et « s’énerve » contre la table, le sol ou le mur où elle s’est cognée. Elle commence souvent ses phrases par « papa » ou « poké » (=pourquoi) et répète le mot « caca ».

On est en France pendant plusieurs semaines. Au début ellle dit toujours « agua » même quand je lui dis « de l’eau, tu veux de l’eau », elle répond « agua, agua » en prenant le verre ou la bouteille puis elle semble le remplacer par « au revoir » qu’elle prononce presque de la même façon au début « owa », puis très vite on distingue bien les deux mots et sans doute le fait d’être en France, elle délaisse le mot « agua ».

Elle dit « au revoir » très souvent, dès que quelqu’un met son vêtement, qu’une voiture ou un avion passe, en prenant le téléphone ou quand on lui dit « vamos »(=on y va ) ou « on va au dodo » ou « tu dis bonne nuit » ou « on va se promener ». Elle le dit toujours accompagné du geste de la main, aux personnes mais aussi aux choses dans les magasins par exemple.

Son « V » est très bien prononcé alors que c’est un son qui n’existe pas en espagnol (phonétiquement, on ne distingue pas le « B » du « V »).

 

Début septembre, elle prend une bouteille d’eau et dit « elo » d’elle-même. (on vient de passer plus d’un mois en France).

Mi-septembre, retour de « agua », si je réponds « de l’eau » elle répète « elo », « delo » ou dit parfois les 2 mais commence toujours par « agua ».

Elle dit « vaya », expression espagnole que son papa utilise souvent qu’on pourrait traduire par « et bien dis donc » et « ayayay » qui équivaut à peu près à notre « oh la la »…

« chosso » pour chaussures et chaussons et « chat » pour tous les animaux, en photo, à la télé, dans les livres etc. « vélo » quand je sors le siège vélo ou quand elle voit un vélo.

 

« au revoir » est le mot récurrent même en contexte totalement espagnol, par exemple chez les grands-parents, entourée des oncles, tantes, voisins qui répètent « adios, adios », elle sort sa petite main et dit « au revoir » avec une petite voix grave. Elle le dit dès qu’elle entend « on y va «  ou « vamos » , quand on montre l’intention de partir, mais aussi quand quelque chose est fini, par exemple au moment de fermer un livre, éteindre la télé ou sortir du lit.

« doudou » est son nounours orange, je l’appelle doudou quand je le prends, quand je lui donne ou « il est où doudou ?» etc. Elle répète et va le chercher quand je luis dis, puis le 17/09, on regarde un album photo et devant une photo d’elle avec doudou, elle s’arrête, le montre et dit « doudou ».

Les autres mots sont des syllabes répétées comme « tata », « papa », « tete » ou « toto » et rarement « mama »

13 à 14 mois

On nous dit qu’à la crèche, Iloane parle beaucoup et comprend tout ce qu’on lui dit. Elle utilise avec sens : « papa, mama, tete, agua ».

Elle prend les bouteilles d’eau ou tout ce qui ressemble à un verre, un bidon etc et n’arrête pas de dire « agua ». je lui réponds « oui c’est de l’eau et elle me dit « elo » puis continue « agua, agua ».

 

Au réveil, souvent elle dit « papa » et le montre sur les photos.

Quand elle nous donne quelque chose quand elle veut une réaction de notre part elle dit « to » qui semble être un mélange de « tiens » « à toi » et « toma » (=tiens).

 

Quand elle joue avec ses peluches ou ses jouets, elle parle beaucoup ce qu’on appelle son « japonais », des suites de syllabes avec beaucoup de « A », « M », « K » auxquelles on ne donne pas de sens précis (« moko, baka, maya, tua, atiapa, tchapa, koako, topa, mapa, baka etc….).

 

Elle commence à dire « non » prononcé à la française « nan », et parfois « ga » comme pour « regarde ».

 

Au niveau de la compréhension, elle nous épate. Elle semble comprendre tout ce qu’on lui dit une fois à propos de choses qu’elle connait (« on va se promener, tu vas faire la sieste, tu veux de l’eau, elle est où la mer ? il est où ton chausson ? ne bouges pas » etc…) et ceci dans les deux langues sans problème.

12 à 13 mois

Iloane comprend très vite et chaque jour un peu +.

Elle comprend par exemple « iloane, nounou (je l’appelle souvent ainsi), tiens, met dans la bouche, on va manger, tu danses, souffle, tu viens, il est où Papa, la tétine dans le lit, les chaussures, le nez, la bouche, les yeux, les petits oiseaux, le chien, on ouvre, la bouillie, fais un câlin, fais un bisou, au revoir, coucou etc. »

Elle dit « koula » mélange de coucou et hola (=bonjour) ??, kayate, baya, aya

On entend ce qu’on veut entendre. Par ex elle dit « tété ». Pour moi ce n’est pas un mot car elle ne le dit jamais au moment de la tétée. Par contre en espagnol et donc à la crèche, c’est « el tete » el chupete = la tétine.

Elle fait non de la tête. Elle joue je l’appelle, je dis tu viens ?, elle fait non et part à 4 pattes.

Elle pointe quand elle voit quelque chose de familier, ex les chiens quand on se promène en poussette.

Elle m’appelle ta ou tata avec l’intonation d’appel quand je vais dans la chambre ou la cuisine ou quand on lui dit elle est où maman.

12/06/11- 12mois 20jours

 Arrivées à la maison, je me gare comme d’habitude en marche arrière, j’arrête le moteur et de son siège auto, Iloane dit « voilà »,1er mot aux syllabes différenciées (pas tete, ni papa), et en contexte (chaque fois qu’on arrive et que je suis garée, je dis quelque chose comme « voilà, on est arrivé »).

Quelques jours plus tard, j’arrive à la maison, elle est dans le salon et me dit « hola » qu’on différencie du « voilà » très clairement par l’intonation.

Elle dit de nouveau « voilà » par exemple quand elle a fini son assiette ou quand j’ai fini de l’habiller.

Elle commence à répéter, je lui donne un biscuit que j’appelle « gâteau » et elle répète « gâteau ».

Nette préférence pour les sons « P », « T », « O », « A », comme « pato » (=canard), bateau, gâteau…